Couv-SH48_316x452.png
commande.png

Rendez-vous sur notre boutique à paiement sécurisé www.ressourcesmentales.com

EDITO

CONTAGION... POSITIONS...

Nous y sommes encore... Si la lassitude face à la privation de liberté qui nous est imposée par la Covid-19 s’exprime dans des états dépressifs plus ou moins graves, des troubles du désir sexuel mais aussi une recrudescence des violences au sein des couples, la tentation de transgression face aux gestes barrières est grande...

Contagion et transgression se font face et renforcent le sentiment de contrainte et donc de conflit à l’intérieur de chacun.

Si la contagion renvoie également à la transmission d’une maladie, c’est aussi un phénomène mimétique comme pour le rire, les pleurs ou le bâillement. Or transmettre, c’est faire passer... et là il s’agit d’un danger latent, invisible, peu identifiable et qui implique l’intime et la sensorialité. C’est tout l’écosystème humain qui est touché : physiologique (le souffle vital), bien sûr, mais aussi psychologique, social, économique... La vie sexuelle en particulier dans sa dimension de désir et relationnelle est perturbée tant pour les couples confinés malgré eux que pour les célibataires qui s’isolent encore un peu plus...

Bref, beaucoup de facteurs délétères pour l’équilibre de la santé sexuelle qui impacte la santé globale... et nous savons comme leurs liens sont si serrés.

La position des corps (les positions !) dans l’amour est là pour nous rappeler que la créativité, l’originalité donne toute sa poésie à la relation et crée chaque fois un espace sensoriel et symbolique nouveau…

Notre rôle de sexologues est d’autant plus important aujourd’hui dans ce contexte de santé publique et privée fragilisé et incertain... pour transmettre que l’amour est avant tout une ressource et que la joie de se retrouver puisse de nouveau advenir !

Rédactrice en chef




.

© 2019 by Revue Sexualités Humaines - Mentions légales - Created by Politique Numérique